dimanche 2 juin 2013

Palmiers , plongée , rosé ... Ozé

De retour sur terre (ou plutôt en métropole) depuis deux semaines , j'ai encore pas mal d'images de plongée qui me reviennent de mes trois semaines de vacances en Martinique avec parfois un barracuda qui croise mon regard lorsqu'en longeant l'aéroport de Carcassonne un avion passe juste au dessus de ma tête , une murène que je vois sortir de l'imprimante qui est sur mon bureau ou bien une tortue de mer qui est juste à portée de bras lorsque je ferme les yeux quelques secondes...
Par contre lorsque je mets le nez dehors , même en habitant dans le sud de la France , j'ai tout de suite les 15 ou 16° (et encore ...) qui me rappellent que la récréation est finie et qu'une baignade en mer n'est pas vraiment au programme des prochains jours , même avec une combinaison de plongée de 7 mm , je  ne suis pas fou quand même !!!
Sinon viniquement aux Antilles il n'y a rien et je le savais avant de partir puisque j'y ai vécu il y a bientôt 10 ans.
Alors comme j'ai des grandes valises , j'avais emmené quelques bouteilles , pour ne pas mourir de soif !!!
Il m'en reste quelques souvenirs avec notamment
"Les vilains" 2010 de Jean-François Nick qui goûtait super bien grâce à une très grosse gourmandise et la matière tout en touché me donnait beaucoup de plaisir.
"Quitte ou double" 2012 de Frédéric Palacios a la même fluidité qu'une rivière sous les cocotiers que lorsqu'on le boit dans l'hexagone et la bouteille que j'ai ouverte à l'apéro n'a pas fait un pli avec des acras de morue.
Et j'ai "Ozé" de Mireille et Pierre Mann qui m'a régalé aussi à la plage sur un poulet boucané mangé avec les doigts juste après une petite heure de plongée qui m'avait ouvert l'appétit.
Ozé c'est un rosé vinique et salin avec un peu de gras qui arrive, des notes de mandarine ou de pamplemousse qui dominent des petits fruits rouges lorsque l'on laisse un peu le vin monter en température.
La bouche fraîche vous emmène sur un bon moment grace à une acidité qui réveille une rétro toute en longueur avec un soupçon de gingembre.Une très légère touche grillée ponctue le tout.
Un beau rosé qui appelle à "rentrer" dans le vin avec gourmandise , pour cet été ou tout de suite sous les cocotiers si ces quelques lignes vous ont donné envie de prendre l'avion pour le soleil et la mer.
D'ailleurs je vous donne une adresse pour manger typiquement antillais sans se ruiner :
"Chez Geneviève" à Fort de France , juste au-dessus du marché aux épices et aux fruits.
Cette femme cuisine dans un petit coin de 2 mètres sur 1 les poissons qu'elle achète au marché le matin. Son vivaneau grillé avec la sauce chien ou sa fricassée de chatrou sont toujours aussi délicieux , le tout sans chichi. Par contre il faut réserver (0596719303) car à partir de 12h30 , c'est souvent complet.
Allez vous Ozé ... rosé , plongée , palmiers ?